DIDIER SALLES HORLOGERIE - Restauration, réparation, expertise d'horlogerie ancienne et moderne

Actualites

Didier SALLES a été interviewé par la commune de QUINCY sous SENART. L'interview a fait l'objet d'un article dans le magazine de QUINCY sous SENART publié en avril 2011. Nous vous invitons à parcourir cet article.

Lire la suite

Didier Salles Horlogerie

Restauration, réparation, expertise sur horloges, pendules, montres, automates.
A Quincy-Sous-Sénart (Ile de France)
N° SIREN : 514 416 270

+33 (0) 6 50 76 56 34


Demandez un devis gratuit

Je me déplace pour vous rencontrer sur la région parisienne.



Naissance de la societe

L’origine de la naissance de la société en août 2009 mérite quelques explications de la part de son créateur Didier SALLES.

D'origine franc-comtoise, né à BESANCON, capitale de l’horlogerie française, j’ai été passionné très tôt par l’horlogerie. Dès l’âge de 5 ans, je me revois monter dans le grenier et chiner les vieux réveils ou mécanismes de pendules, puis les démonter, je devrais dire « casser », afin d’en extraire les rouages. Ces interventions étaient , bien entendu, réalisées sans connaissance élémentaire de sécurité, c'est-à-dire sans désarmage des ressorts.

Vers l’âge de 10/12 ans, j’ai alors fait la connaissance de vieux horlogers bisontins. Je leur rendais occasionnellement visite le jeudi après midi. Avec amour et passion, ils m’ont initié au savoir faire pour redonner vie à une mécanique.

J’ai poursuivi un cursus d’étude technique en spécialité micro mécanique. Animé par une autre passion, j’ai choisi de commencer ma vie professionnelle comme ingénieur chez un construteur d'automobiles. Durant mes années passées dans cette entreprise, j’ai pu continuer d’assouvir ma première passion horlogère, en rendant service à des amis ou collègues de travail en restaurant/réparant tel ou tel objet d’horlogerie.

Et le temps était enfin venu pour que je revienne et m’investisse entièrement à mes premières amours, l’HORLOGERIE.

Comme a pu dire un vieil horloger bisontin:
«  Je suis devenu horloger, admirant la miniaturisation de la montre, ce premier appareil fabriqué en quantité, sous les formes les plus diverses, durant des siècles et conjuguant la technique, l'ingéniosité, la précision, l'art, la valeur précieuse...Un tel objet est mythique parce qu'il mesure le temps, cet inconnu, il est chargé d'affection, marque les rendez vous, les repas, le travail, la vie...Les horlogers ont cet art de fabriquer, de mettre au point, de réparer un objet aussi précieux.  »

Competences du createur

La compétence technique a été acquise au fil du temps :

  • Formation théorique lors des études de micromécanique à BESANCON
  • Formation pratique avec des vieux horlogers bisontins
  • Formation à travers de nombreux ouvrages techniques spécialisés
  • Auto formation sur « le  tas » : « c’est en forgeant que l’on devient forgeron »
  • Formation à l’école DROUOT : expertise/estimation d’objets d’art(dont l’horlogerie) 
  • Membre de l’AFAHA (Association des Amateurs d’Horlogerie Ancienne)

Ma personnalité et traits de caractère sont également des atouts majeurs pour ce métier, à savoir :

  • La passion
  • La patience
  • La rigueur
  • La ténacité
  • L’amour du travail bien fait
  • La notion de service et satisfaction du client

A noter également le respect et l’admiration que j’éprouve pour nos précurseurs horlogers créateurs, qui au-delà des prouesses techniques de conception, attachaient de l’importance à la beauté du mécanisme de part le choix des formes, les gravages et bouchonnages.